Pourquoi elles ou ils
ont rejoint les équipes

“Après plus de dix années d’ancienneté, je suis très fière d’appartenir à cette société. Mes expériences professionnelles et personnelle sont très enrichissantes chez Domidom”.

Chloé.

“Je ressens au sein de Domidom un réel esprit d’équipe. Le personnel de l’agence reste facilement accessible et à l’écoute des salariés, ce qui est rassurant dans notre quotidien”.

Myriam.

“Dès l’entretien de recrutement, on sent l’attention particulière que porte Domidom à l’évolution de ses salariés en leur confiant des vraies responsabilités, et en les accompagnant sur des actions de formation”.

Anaïs.

DOMIDOM CAMBRAI
Date de publication
22 mars 2018
Ville
CAMBRAI, France
Catégories d’emploi
Type de contrat
CDI  

Description

Les personnels intervenant auprès des familles sont pleinement rattachés juridiquement en qualité de salariés au service d’aide et d’accompagnement à domicile.

 

Tout accident ou maladie pouvant affecter les salariés du service d’aide et d’accompagnement à domicile pendant la durée de l’intervention relève ainsi de la responsabilité du service d’aide et d’accompagnement à domicile.

 

 Le respect de la confidentialité

Le service d’aide et d’accompagnement à domicile, ainsi que l'ensemble de son personnel, est tenu au secret professionnel et à l’obligation de confidentialité (article L.311-3 du code de l’action sociale et des familles et article 226-13 du code pénal) pour ce qui concerne les faits, informations de toute nature, études, documents, supports d’information, fichiers informatiques ou non, et décisions dont il a connaissance au cours de l’exécution de la présente convention de subventionnement, sans préjudice des lois et règlements en vigueur y dérogeant. Il s’interdit notamment toutes communications écrites ou verbales sur ces sujets, ainsi que toute remise de documents à des tiers, sans l’accord de la famille.

Cette obligation de secret professionnel s’applique au service d’aide et d’accompagnement à domicile

Ce principe de confidentialité peut être levé partiellement à l’égard des seules autorités administratives et judiciaires en stricte application des dispositions légales relatives aux informations préoccupantes (cf. article L.226-2-1 et L. 226-2-2 du code de l’action sociale et des familles sur la transmission des informations préoccupantes).

L’aide à domicile est un dispositif développé par la branche famille, pour répondre à ses objectifs prioritaires qui sont :

  • La création des conditions favorables à l’autonomie, à l’insertion sociale et au retour à l’emploi des personnes et des familles ;
  • le soutien à la fonction parentale et la facilitation des relations enfants – parents.

L’aide à domicile est une intervention sociale temporaire et préventive, destinée à aider à la résolution de difficultés ponctuelles. Elle s’exerce à travers des activités d’aide à la vie quotidienne et d’appui à l’éducation des enfants. Les modalités d’action peuvent être individuelles ou collectives.

Les interventions d’aide au domicile des familles sont envisagées en l’absence de toute autre possibilité d’aide familiale, de voisinage ou de structure. Les décisions d’intervention d’aide au domicile des familles doivent tenir compte à la fois de la situation de la famille et des dispositifs des autres acteurs locaux de l’action sociale.

 

Les interventions se déroulent en trois phases :

  • Un diagnostic de la situation de la famille mené à domicile par un professionnel formé nommé à cet effet. Il définit le besoin de la famille et l’oriente vers le service le plus adéquat pour y répondre ;
  • la signature d’un devis et d’un contrat entre la famille et le service d’aide et d’accompagnement à domicile
  • L’intervention est limité dans le temps qui a pour objectif d’accompagner la famille confrontée à un évènement fragilisant afin qu’elle s’adapte à ses nouvelles conditions de vie, retrouve son autonomie, en favorisant le maintien d’un environnement favorable au développement et à l’épanouissement des enfants ;
  • L’évaluation de la situation de la famille à l’issue de l’intervention.

 

  1. Descriptif des missions à réaliser

 

Réalisation des actes de la vie quotidienne

Réaliser en suppléance les actes ordinaires de la vie quotidienne, contribuer au respect de l’hygiène, favoriser la sécurité des personnes aidées

  • Savoir réaliser les achats alimentaires
  • Savoir élaboré des menus dans le respect des équilibres nutritionnels, des cultures et habitudes de vie, de l’âge ou de l’état de santé
  • Savoir entretenir le cadre de vie
  • Savoir entretenir le linge et les vêtements
  • Savoir prévenir et corriger les effets liés au manque d’hygiène
  • Savoir agir pour la préservation de la santé
  • Prévenir les accidents domestiques
  • Repérer les sources d’insalubrité et proposer des solutions préventives et les mettre en œuvre
  • Contribuer à l’aménagement de l’espace dans un but de confort et de sécurité
  • Maîtriser les pratiques d’aide à la mobilité des personnes et leur approche ergonomique
  • Transmission des savoirs et des techniques nécessaires à l’autonomie des personnes dans leur vie quotidienne.

Mettre en œuvre un programme progressif d’apprentissage, favoriser l’appropriation des actes du quotidien et du cadre de vie

 

Conseiller sur la gestion du budget quotidien

  • Savoir mobiliser les potentialités de la personne et valoriser ses acquis
  • Savoir mettre en œuvre une intervention éducative en utilisant des méthodes et des techniques pédagogiques adaptées
  • Savoir transmettre à la personne la capacité d’évaluer elle-même ses réussites et ses besoins
  • Permettre aux personnes d’intégrer la dimension sociale de l’habitat et du cadre de vie
  • Faire des propositions de personnalisation de l’habitat
  • Proposer des solutions pour l’aménagement et l’équipement du logement ou sa réorganisation
  • Connaître les principes de base de la gestion d’un budget quotidien
  • Conseiller sur les achats courants
  • Identifier les situations à risque de surendettement
  • Contribution au développement de la dynamique familiale

 

Extrait du référentiel professionnel publié par arrêté ministériel du 25 avril 2006 relatif au diplôme d’Etat de technicien de l'intervention sociale et familiale (Bulletin officiel n° 2006-5 du ministère de la Santé du 15 juin 2006)

 

Aider et soutenir la fonction parentale, accompagner la cellule familiale dans des situations de modification importante de la vie

Favoriser les situations de bientraitance et agir dans les situations de maltraitance

  • Connaître les grandes orientations des politiques familiales et de la politique de l’enfance
  • Etre en capacité d’informer les membres du groupe familial sur leurs droits et devoirs vis à vis des enfants et de la société
  • Informer les enfants sur leurs droits et leurs devoirs
  • Repérer les potentialités et les capacités du groupe familial et savoir s’appuyer sur les personnes ressources au sein de la famille
  • Permettre aux parents de favoriser le développement global de l’enfant et de l’adolescent
  • Connaître les besoins du nourrisson, de l’enfant et de l’adolescent
  • Apprendre aux parents à prendre soin du nourrisson
  • Repérer les signes de carence ou de retard dans le développement des enfants et des adolescents
  • Participer à l’éducation et à la socialisation de l’enfant ou de l’adolescent
  • Proposer des activités propres au développement de l’enfant
  • Repérer les difficultés scolaires des enfants et participer au soutien scolaire
  • Repérer les conséquences d’une nouvelle situation familiale pour chacun des membres de la famille
  • Proposer à la famille des modalités d’action adaptées à la nouvelle situation
  • Accompagner les différents membres de la famille dans leur recherche d’un nouvel équilibre de vie
  • Repérer les difficultés que peut rencontrer la cellule familiale lors de l’arrivée d’un enfant au foyer
  • Participer à l’accompagnement des personnes en fin de vie et soutenir les autres membres du foyer dans la période qui suit le décès
  • Aider la cellule familiale à envisager et préparer la période qui suit le décès
  • Connaître les grandes orientations des politiques en matière de majeurs protégés et de protection de l’enfance
  • Alerter sur les mesures de protection juridique des personnes vulnérables
  • Connaître les dispositifs de lutte contre la maltraitance
  • Repérer les dynamiques intra- familiales, alerter sur les situations de violence familiale ou de maltraitance et mettre en lien avec les institutions concourant à la protection de l’enfance ou des adultes
  • Accompagnement social vers l’insertion

Informer et orienter vers des services adaptés, accompagner les personnes dans leurs démarches

  • Connaître les droits et les libertés fondamentales des personnes
  • Rappeler (et donner des repères) sur les lois et les règles sociales permettant à la personne ou au groupe de s’y inscrire en tant que citoyen
  • Connaître les équipements et les services de proximité auxquels les personnes peuvent faire appel
  • Connaître les prestations et aides financières éventuelles et les conditions générales de leur utilisation
  • Contribuer à l’émergence, à l’élaboration et au suivi de projets personnels ou professionnels
  • Identifier les critères inhérents à la faisabilité du projet des personnes
  • Conduite du projet d’aide à la personne

 

Participer à la conception et à la mise en œuvre d’actions collectives

  • Savoir repérer une problématique commune à un groupe et la traduire en projet d’action
  • Savoir participer à l’élaboration ou initier des actions collectives
  • Connaître les techniques d’organisation et d’animation de groupe
  • Savoir mobiliser les personnes
  • Savoir évaluer une action collective
  • communication professionnelle et travail en réseau

 

Assurer une médiation

  • Connaître les principes généraux de la communication interpersonnelle
  • Identifier les modes de communication des relations familiales, intergénérationnelles et des relations interculturelles
  • Faciliter l’expression et les échanges entre personnes et entre personnes et institutions
  • Savoir utiliser les techniques de gestion des conflits

 

S’inscrire dans un travail d’équipe

  • Pouvoir participé à l’élaboration du projet d’établissement ou de service
  • Connaître les grandes orientations de l’action sociale
  • Savoir prendre en compte les évolutions des problèmes sociaux
  • Pouvoir participer à la politique d’amélioration de la qualité engagée par l’établissement ou le service
  • S’avoir prendre et passer le relais à d’autres partenaires, même en urgence

 

Développer des actions en partenariat et en réseau

  • Connaître les dynamiques institutionnelles
  • Identifier les partenaires à solliciter et faire le lien avec son établissement ou service
  • Pouvoir travaillé au sein d’une équipe pluridisciplinaire

 

COMPETENCES REQUISES

 

Le Diplôme de TISF ou de CESF obligatoire

Des connaissances informatiques et une connaissance du secteur des services à la personne souhaitée

Appliquer
Glissez les fichiers ici parcourir les fichiers...
Captcha
Êtes vous sur de vouloir supprimer ce fichier ?
/